Le Club Culture à Montmartre

La première sortie du Club Culture a eu lieu le 17 octobre 2018 à Montmartre. Cette ancienne commune n’est rattachée à Paris qu’en 1860.

Nous avons bien aimé traverser les rues de Paris, croiser des sortes de magiciens et admirer le point de vue sur Paris depuis la butte de Montmartre.

La place du Tertre nous a émerveillés avec tous les caricaturistes. C’est une des plus belles places parisiennes que nous vous conseillons. Elle date de 1635. A l’origine, c’était une place publique ouverte où on chacun pouvait venir débattre comme dans le temps de la démocratie grecque.

Nous avons apprécié des lieux particuliers de Montmartre aussi :

– la statue de Saint Denis qui témoigne de sa légende : on lui aurait coupé la tête et il serait venu jusqu’à ce mont avec sa tête à la main. D’où le « mont martyr » qui devient « Montmartre »

– bien entendu la statue de la fameuse chanteuse Dalida (des paroles, des paroles…)

– le moulin de la Galette : un des moulins les plus connus de la rue Lepic (qui comptait jusqu’à 12 moulins !) immortalisé par le peintre Auguste Renoir

– l’intérieur du Sacré Cœur (église construite en 1871) en particulier pour ses merveilleux vitraux.

Des parcs sont très beaux, celui en dessous du Sacré Cœur ou bien des squares. Nous sommes passés devant les vignes de Montmartre. Elles ont été construites au moment où il y avait une taxe sur le vin à Paris et que Montmartre était toujours une commune à part entière. Les Parisiens sortaient à Montmartre pour aller « boire » et éviter la taxe sur le vin. C’est à ce moment là que les champs de blé disparaissent pour laisser place aux vignes. Par conséquent, les moulins deviennent des guinguettes et des cabarets. Le plus connu est de loin le Moulin Rouge inauguré en 1889.

Le passe muraille de Marcel Aymé (un écrivain) ainsi que le mur des « Je t’aime » nous ont marqués tout comme la fontaine pour remplir nos bouteilles.

Enfin, nous avons énormément rigolé sur un sujet : la bouche d’aération du métro devant le Moulin Rouge. On s’est amusé à laisser envoler nos affaires.

Cependant, le retour en métro à l’heure de pointe n’a pas été une partie de plaisir, car nous étions debout ou mal assis.

On vous donne rendez-vous prochainement pour le musée d’Orsay.

Merci de nous avoir lus.

 

Le Club Culture